CEREMONIE COMMEMORATIVE DU 8 MAI 45

Dimanche 8 mai 2006

Message du ministre des anciens combattants

Aujourd’hui, dans chaque commune de France, nous sommes rassemblés pour commémorer la victoire du 8 mai 1945, date décisive de notre histoire, date essentielle de l’Histoire.

Nous sommes rassemblés pour rendre hommage à toutes celles et à tous ceux qui participèrent à la lutte contre le IIIème Reich et ses alliés, à celles et à ceux qui tombèrent au champ d’honneur ou disparurent dans l’enfer des camps de la mort. Nous pensons aux soldats courageux de 1940 et aux combattants de l’épopée de la Libération, aux Français Libres ayant répondu à l’appel du Général de Gaulle et à tous les Résistants. Nous pensons à leurs frères d’armes qui luttèrent en Indochine et dans le Pacifique jusqu’à la victoire finale.

Nous sommes rassemblés pour exprimer notre indéfectible gratitude à nos alliés. Venus du Royaume-Uni et du Commonwealth, des Etats-Unis, de Russie et de tant d’autres nations d’Europe et du monde, nous n’oublions pas les sacrifices qu’ils ont consentis.

Nous sommes rassemblés pour nous souvenir de toutes celles et de tous ceux qui périrent, anéantis par la folie criminelle des nazis : victimes de l’extermination, des persécutions et de l’oppression, déportés, fusillés, massacrés, internés, martyrs d’une idéologie barbare.

Nous sommes rassemblés pour témoigner notre solidarité à toutes celles et à tous ceux dont la vie fut à jamais marquée par les dramatiques conséquences de cette guerre impitoyable : prisonniers de guerre soumis à une douloureuse captivité, requis pour le service du travail obligatoire et réfractaires, populations annexées, déplacées, brutalisées. Nous pensons aux veuves et aux orphelins, aux blessés, à toutes les victimes civiles.

Françaises et Français de toutes convictions, nous voulons ainsi manifester notre fidélité à nos héros, aux hommes et aux femmes qui portaient en eux le sort des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Dans une Europe réconciliée, nous savons qu’il faut sans cesse rester vigilants pour défendre ces valeurs et nous réaffirmons notre détermination à les transmettre aux générations futures.

Hamlaoui MEKACHERA

 

Message de la fédération nationale des combattants prisonniers de guerre et combattants d'Algérie, Tunisie, Maroc.

Nous commémorons cette année le 61ème anniversaire du 8 mai 1945 : le jour de la signature de la capitulation, sans condition, du troisième Reich, à Berlin.

Ainsi entrées en guerre le 3 septembre 1939, la France et l'Europe retrouvaient la paix après 5 années, 9mois et 5 jours d'un confli qui avait embrasé le monde entier.

On connaît le terrible bilan de la 2ème guerre mondiale :

- plus de 50 millions de morts

- des blessés innombrables

- des dégâts matériels considérables dans une Europe réduite à un champ de ruines

- un traumatisme psychique collectif profond et universel causé par des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité commis par un régime qui pratiquait une barbarie organisée et systématique.

Le 8 mai 1945, c'est d'abord la date de la victoire des alliés sur le "monstre nazi". Mais c'est aussi le symbole de la liberté retrouvée et le point de départ de la réalisation d'un rêve d'une Europe unie dans la paix et la liberté!

On sait la place que notre fédération a tenue dans la mise en oeuvre de cette grande ambition, elle qui fut à l'origine - dès 1945 - de la création de la Confédération Internationale Des Anciens Prisonniers De Guerre. Elle encouragea de très nombreux jumelages, favorisa des rencontres de jeunes, se montra - et demeure - très attentive au sort réservé aux combattants captifs.

Après les anciens prisonniers de guerre - qui comptent parmi les initiateurs et les artisants de cette longue évolution historique - les combattants d'Algérie, Tunisie, Maroc, les TOE et les veuves ont repris le flambeau confié par leurs aînés, les anciens prisonniers de guerre, afin de poursuivre l'oeuvre de paix et de liberté.

IMG_0475
IMG_0479
IMG_0480
IMG_0481
IMG_0485
IMG_0486
IMG_0488
IMG_0497
IMG_0499
IMG_0501
IMG_0503
IMG_0505
IMG_0509
IMG_0511
IMG_0513
IMG_0515
IMG_0517
IMG_0518
IMG_0519
IMG_0522

Médailles d'honneur du travail

Madame Line Cabrera, médaille d'argent pour 20 années de service en qualité d'aide soignante.

Monsieur José Fernandes, médailles d'argent, vermeille et or pour 35 années de service en qualité de polisseur en orfevrerie.

Madame Marie Michon, médaille d'argent pour 20 années de service en qualité de correspondante à la CPAM.

Monsieur Dominique Picard, médaille d'argent et vermeille pour 30 années de service en qualité de chef d'atelier.

Madame Dominique Delamotte, médaille de vermeille pour 30 années de service en qualité d'employée.

Madame Catherine Porte, médaille de vermeille pour 30 années de service en qualité de technicienne bancaire.