Voeux du Maire - 9 janvier 2010

Monsieur le Député, Cher Michel
Madame la suppléante du Conseiller Général chère Marie France
Mesdames et Messieurs les Vice- Présidents de la Communauté de Communes du Pays de Thelle,
Mesdames et Messieurs les Maires et élus Municipaux,
Mesdames et Messieurs les Présidents et Membres des bureaux des Associations,
Mesdames Mesdemoiselles et Messieurs,
Chers Amis, Chers tous


Les adjoints, les conseillers municipaux et moi même vous souhaitons la bienvenue à cette traditionnelle cérémonie de vœux.
Vous avez bravé un froid polaire pour nous rejoindre, cela nous fait chaud au cœur.


La première décennie du vingt et unième siècle est maintenant révolue.

Il est évidemment difficile d’en faire le bilan en quelques phrases.

Qu’en retiendrons nous ?

Est-ce le passage à l’euro?
Est-ce les attentats du World Trade Center et leurs conséquences ?
Est-ce la prise de conscience des enjeux écologiques et climatologiques, largement évoqués dans les médias et qui seront les prétextes à une nouvelle taxe dite taxe carbone ?
Où est sa fin dans un contexte de crise mondiale ?

En fait la crise financière qui nous inquiétait tant l’an passé semble maintenant dernière nous.
Les banques se sont pour la plupart refait une santé, tandis qu’elles nous facturent leurs services de plus en plus cher…

Les traders vont à nouveau bénéficier de bonus, plus ou moins encadrés nous dit on.

Les marchés de valeurs mobilières sont repartis à la hausse, 23% pour le fameux CAC 40 en 2009.

Mais la crise économique et sociale est toujours là.

Le déficit budgétaire de la France, déjà préoccupant s’est notablement aggravé.

Des français ont perdu leur emploi, des secteurs entiers sont sinistrés dans l’OISE comme ailleurs.

Ceux qui ont conservé leur emploi voient souvent leurs conditions de travail se dégrader.
Il faut travailler plus sans forcément gagner plus…

On a beaucoup parlé des suicides chez France Télécom, mais dans beaucoup d’autres entreprises les conditions de travail sont de plus en plus stressantes et anxiogènes.

Elle retentissent trop souvent sur la santé de leurs employés notamment les femmes.


Il faut ajouter à cela la pénibilité croissante des déplacements domicile entreprise.

Beaucoup de français, y compris dans ce qu’on appelle les classes moyennes, ont le sentiment que leur niveau de vie a reculé.
Le nombre de personne vivant en dessous du seuil de pauvreté a augmenté, la crise multiplie les cas de précarité.

Pourtant, cette décennie a connu un développement technologique considérable.


Les avancées en matière de numérique et de communication sont évidentes, il suffit de voir l évolution de nos téléphones portables.


Sur le plan médical les progrès sont énormes. Mais parallèlement se développe une médecine à deux vitesses.


Les Elus locaux, dits territoriaux, sont concernés par les difficultés de leurs concitoyens.

Nous sommes particulièrement bien placés pour connaître et apprécier leurs besoins et leurs souhaits.

Nous devons développer des services pour leur venir en aide, avec le concours de partenaires au premier rang desquels le conseil général….

Nous gérons généralement bien un budget que nous devons présenter en équilibre avec une dette maîtrisée.

Il y a certes quelques erreurs de la part de certains Maire mais cela reste exceptionnel même si on en parle beaucoup.
Et le contrôle de légalité du préfet est là pour éviter ces dérives…

On sait que les Français ont majoritairement une bonne opinion de leurs élus de proximité.

Encore faudrait il qu’on nous laisse accomplir notre tâche.

Les reformes actuelles ou à venir ne me semblent pas aller dans ce sens….

On nous réduit la possibilité de maîtriser nos recettes en supprimant la taxe professionnelle.

Elle est remplacée par une contribution économique territoriale, elle-même divisée en contribution locale d’activité, d’assiette essentiellement foncière et destinée aux communes et intercommunalités et contribution complémentaire basée sur la valeur ajoutée à destination des départements et des régions.

Tout ça est très compliqué vous le voyez et a été maintes fois remanié.
On sait que cela se traduira par un manque à percevoir pour nos collectivités, qui ne sont assurées d’une compensation par l’état que pour 2010.

Ce seront donc les ménages qui devront tôt ou tard être imposés davantage.

La tentation pourrait être grande pour les communes de délaisser la création de zones d’activités et de favoriser la construction de logements pour des habitants qui devront aller travailler beaucoup plus loin….

Certes une réforme de la Taxe professionnelle était nécessaire pour ne pas continuer à pénaliser les entreprises qui investissent et créent des emplois, mais un lien fort doit être conservé entre l’activité économique et les communes ou les intercommunalités afin d’assurer un aménagement du territoire équilibré.


En pratique, sur notre territoire, nous verrons si la communauté de commune du pays de Thelle, qui avait pour seule ressource fiscale la taxe professionnelle, pourra continuer à fonctionner sans demander un effort supplémentaire aux habitants de type redevance ou taxe sur les ordures ménagères par exemple.


A Neuilly nous souhaitons pouvoir continuer à gérer notre commune, comme nous l’avons fait depuis 2001, avec une fiscalité stable…
Mais à l’impossible nul n’est tenu… On verra bien.
Quoi qu’il en soit pour 2010 encore je proposerai encore au conseil municipal de ne pas augmenter les taux des impôts communaux.

Pourtant il faut continuer à équiper et moderniser notre commune.

Nous avons donc programmé :

-L’étude de la construction de locaux pour le centre d’accueil périscolaire et de loisirs, probablement dans l’enceinte de l’école Claude DEBUSSY. La forte augmentation des enfants fréquentant ce service rend cette réalisation indispensable.

-La mise en conformité pour l’accessibilité aux personnes handicapées ou tout simplement âgées des locaux communaux et en premier lieu la Mairie.

-Nous n’oublirons pas l’église.
Malgré la relance des services des monuments historiques, et l’aide pour cela de mon ami le Sénateur André Vantome, j’attends toujours un diagnostic des travaux nécessaires.

-Nous souhaitons mettre en place un City Stade ou mini stade au sein du complexe sportif à l’intention des adolescents qui apprécient beaucoup cet équipement.
J’ai demandé une attribution de la part du CG, en cas de réponse négative nous assumerons cet investissement.

Nous doterons le CPI d’un véhicule neuf, il s’agira d’un véhicule léger d’intervention subventionné à 50% par le SDIS.

Le véhicule de la police municipal sera aussi remplacé.

Mais revenons à 2009

Le plan local d urbanisme est définitivement adopté et opposable.

Deux projets d’aménagement nous ont été soumis.

L’un situé route de Crouy comprend trois parties :

-La construction d’une résidence locative pour personnes âgées, d’environ 80 logements répartis entre appartements et maisons de ville.
La gestion sera confiée à un bailleur social, l’OPAC étudie le projet….

-Un lotissement d’une quarantaine de lots.

-Une réserve foncière communale de 8000m2 qui pourrait accueillir éventuellement la gendarmerie.

L’autre projet, situé dans le haut de la rue de l’Ormeteau et de la rue Viville, comprend trente six lots .

Des parcelles (2O%) seront réservées pour une accession aidée à la propriété, type « PASS FONCIER » par exemple.
Ceci pour permettre à des habitants aux revenus modestes, des jeunes de Neuilly notamment, d’acquérir leur résidence principale.


Nous avons procédé au remplacement de deux des trois cloches et le clocher peut à nouveau se faire entendre.
Cela a donné lieu à une cérémonie qui a intéressé de nombreux habitants, la presse locale et FR3-Picardie

La salle des fêtes a un plancher en chêne tout neuf.

Des travaux d’entretien importants ont été faits dans cette salle des sports au niveau de l’étanchéité du toit, et de la protection du sol.

Certains bâtiments publics : la mairie, cette salle, le bâtiment du DOJO et des pompiers ont été équipés de défibrillateurs.

L’évènement marquant de 2009 a été sans aucun doute le geste généreux de Madame CAMUS.
Elle rejoint les bienfaiteurs de la commune comme l’ont été les familles Viville, Helio ou plus récemment Mr BRAUD.

Elle a légué son héritage à la commune.
La presse locale et FR3 Picardie là aussi s’en sont fait l’écho.

Entre liquidités, valeurs mobilières, partie d’un local commercial et appartement dans le centre de Saint Denis, c’est environ 350 000 EUROS qui reviennent aux habitants de la commune.

L’estimation des domaines pour l’immeuble est de 211 7OO euros.
Nous en avons consenti la vente à l’actuel occupant, pour 220 000 euros qui était son dernier prix.
La commune n’a pas vocation à conserver ce bien qui nécessitera des travaux d’entretien et des charges de gestion.


Même avec cette donation il nous faudra obtenir des subventions complémentaires, essentiellement du conseil général, pour mener à bien nos projets.

Or là aussi les nuages s’amoncellent…
Ces interventions d’aide aux communes relèvent de la clause de compétence générale (……….).
La reforme envisagée des collectivités territoriales veut la supprimer.
Le Conseil Général devra se limiter à ses compétences obligatoires qui sont notamment:
- Les interventions à caractère social qui représentent environ 60% de son budget de fonctionnement.
Celles ci concernent essentiellement le RSA, L’APA, La PCH, la MDPH.
Ces dépenses sont en constante augmentation sans compensation de l’état à hauteur de ce qui était prévu.

-Les collèges, qu’on modernise sur le plan des locaux et de l’équipement notamment informatique.

Cette année se poursuivra l’opération ORDI 60. Les élèves de sixièmes et de cinquièmes résidant dans l’Oise recevront après les vacances de février leur ordinateur portable équipé d’une soixantaine de logiciels éducatifs.

Tous les collégiens seront équipés, nous savons que l’acquisition des connaissances passe par la maîtrise de l’outil informatique.


-Et les routes

En ce qui concerne le canton signalons la rénovation de la couche de roulement sur la D1001.
le projet de déviation de Neuilly,
la réfection et d’élargissement du RD 46, actuellement retardée par des acquisitions foncières,
la création d’un giratoire sur la D926 (carrefour Neuilly Cires et Blaincourt Ully)
la réfection du pont de Boran

Donc sans clause de compétence générale il en sera fini des subventions départementales à l’égard des communes et qui s’élèvent à 53 Millions d’euros par an….

La clause de compétence générale sera réservée à l’état bien sûr et aux communes.
Mais comment ces dernières l’exerceront, pour construire leur salle polyvalente ou leurs locaux scolaires par exemple, sans l’aide financière complémentaire de leur partenaire naturel qu’est le Conseil Général ?

Comment feront les plus grosses communes pour leurs réalisations importantes, je pense à Chambly et l’ambitieux et intéressant projet de centre de loisirs et de culture ?

Là aussi, à juste titre le Conseil Général est sollicité.

Il en sera aussi fini des aides apportées par le CG aux diverses associations sportives et culturelles.
Elles sont dans l’Oise plus de 800 et bénéficient de 27 millions d’euros de subventions.

Est-ce que l’état prendra le relais des départements et des régions, et à quelle hauteur compatible avec les contraintes budgétaires ?

Dans la foulée on supprimera les Conseillers Généraux pour remplacer par des conseillers territoriaux qui siégeront à la fois au Conseil Général et au Conseil Régional.
Ils seront deux fois moins nombreux qu’actuellement.
Il parait que nous ne sommes pas assez efficaces et coûtons trop cher.

En fait les frais imputables aux élus départementaux représentent moins de 0,3 pour mille du budget de fonctionnement du Conseil Général.
C’est un coût raisonnable pour la démocratie me semble t-il…

On aura donc des conseillers territoriaux qui perdront leur caractère de proximité.

Et pourtant ce travail de proximité est essentiel pour l’avancement des dossiers.

Mes collègues Maire le savent et me parlent régulièrement de leurs projets pour demander un coup de pouce…

Le Maire de Neuilly, comme ses collègues, a besoin du Conseiller Général pour faire avancer ses dossiers.

Par exemple celui de la déviation de Neuilly-en-Thelle que j’ai cité toute à l’heure.
Pensez vous que le dossier serait bouclé et qu’on en serait au stade des acquisitions foncières sans un suivi régulier par un élu concerné?

Il est courant d’entendre dire qu’en France on s’oppose systématiquement à toute réforme.

Encore faudrait il réformer ce qui ne marche pas bien… Et là il y a du grain à moudre…

Par exemple il fallait réformer l’organisation de la vaccination contre la grippe A.
On vient de le faire, mais un peu tardivement.

La convocation dans des gymnases, dans une ambiance de crise, avec files d’attente, n’a pas suscité l’adhésion des Français mais plutôt leur méfiance.

Les 50 000 médecins généralistes qui mènent à bien chaque année, en deux mois la vaccination contre la grippe saisonnière auraient dus être impliqués dès le début dans le dispositif.
On ne l’a fait jusque là que par des réquisitions arbitraires qui perturbent leur vie professionnelle et familiale.


Je ne critique pas les mesures préventives malgré leur coût,
Elles étaient nécessaires même si elles se révèlent inutiles.

Le principe de précaution est justifié, on le sait depuis le drame du sang contaminé.


En Mars les élections régionales permettront aux électeurs d’exprimer leur sentiment sur les politiques menées actuellement.
Je voterai évidemment pour la liste conduite par le président Claude GEVERC, je pense que je n’étonne personne.

Avant de terminer cette allocution, je voudrais remercier tous ceux qui contribuent à faire de Neuilly une ville où nous nous sentons bien :

Les adjoints :

Le premier d’entre eux Bernard ONCLERCQ qui veille au patrimoine communal bâtiments et voirie, manage le service technique et les femmes de service.

Martine DELACOUR qui assiste ceux qui connaissent des difficultés matérielles et qui sont de plus en plus nombreux…

Jean Pierre LECOUDREY qui organise les manifestations festives, elles sont très appréciées, en dernier lieu le marché de Noël a eu beaucoup de succès et la plupart des exposants souhaitent revenir l’an prochain.

Bertrand Vasseur chargé de la communication qui fait vivre le site Internet qui est son Bébé.

Caroline BILL qui a pris en main le centre de loisirs, la restauration scolaire et les activités périscolaires. La fréquentation de ce service est en constante augmentation.
Nous aurons une pensée cette semaine pour Caroline qui doit traverser une période difficile pour des soucis de santé…

L’ensemble des conseillers municipaux.

Les personnels des différents services communaux
La DGS et les secrétaires de Mairie
La bibliothèque qui organise ou relaie différentes manifestations culturelles : Contes d’Automne, théâtre, salon du livre…

Les services techniques

Le service d’animation jeunesse

Les atsem et les femmes de service

La police municipale

Les membres qui font vivre les nombreuses associations et qui savent pouvoir compter sur le soutien de la municipalité

Les pompiers du CPI, qui recrute,
Le centre de secours de Chambly qui dépend du SDIS qui dépend aussi beaucoup du Conseil Général…

Les Gendarmes de la Brigade Territoriale de Chambly et de la Compagnie de Chantilly

La Communauté de Communes du pays de Thelle

Jean Louis CAILLEZ pour son aide technique
Il a aussi, avec Marc BILL André BOURGOIN et Alexandre PUCHULUTEGUI, pris une part active dans le neige et le froid au montage et démontage des nombreux barnums pour le marché de Noël et c’était particulièrement difficile dans ces conditions….

Nous souhaitons que tous continuent leur participation à la vie communale en 2010


Bonne année à toutes et à tous,
je vous souhaite, avant Michel FRANCAIX à qui je vais passer la parole, plein de bonheur pour 2010, et bien sûr la santé et si possible la prospérité.


Je vous remercie de votre présence et de votre attention.